Votre avis nous intéresse

Actualités

Découvrez les différents types de surdité

Fauteuil Hearfit à Cambrai

La perte de l’acuité auditive ou surdité est très répandue au sein de la société française. On estime à 10 millions le nombre de personnes ayant des problèmes liés à la perte d’audition. Parmi ces 10 millions, 5,4 vivent avec les répercussions de ces troubles dans la vie quotidienne. Toujours dans l’Hexagone, 1000 enfants naissent sourds chaque année et plus de 800 cas de surdités reconnues ne sont pas déclarés. Ces chiffres sont alarmants et interpellent sur la nécessité de faire un test auditif auprès d’un ORL. Découvrez les différents types de surdité pour anticiper sur les conséquences et faire une correction.

Les baisses d’audition ou les surdités de transmission

La baisse d’audition ou surdité provient d’un problème de transmission des signaux sonores dans l’oreille externe ou moyenne. Elle a plusieurs causes principales à savoir :

  • Une malformation congénitale au niveau de l’oreille qui peut être une absence du conduit auditif ou de la caisse du tympan,
  • Le blocage de conduit auditif externe par une couche de cérumen ou un corps étranger,
  • La présence du liquide à l’arrière du tympan (très fréquente chez les enfants, elle apparaît à la suite des otites),
  • Les séquelles d’un traumatisme au niveau de l’oreille moyenne,
  • Une otospongiose ou une dégénérescence de l’osselet de l’oreille moyenne.

Les surdités de perception

Ce sont des anomalies liées à la transformation du signal sonore en influx nerveux et de son interprétation par le cerveau. Elles sont les plus fréquentes des trois types de perte d’audition. Ces anomalies sont localisées au niveau des oreilles internes qui comportent le labyrinthe, les canaux semi-circulaires, le nerf auditif et la cochlée. Les surdités de perception sont les causes des vertiges chez les malentendants. Même si ce type de surdité apparaît avec l’âge, il est possible que le nourrisson vienne au monde avec cette anomalie.

Les surdités congénitales

En général, les surdités congénitales sont d’origine génétique. Elles concernent un à deux nouveau-nés sur mille. Leur dépistage rapide (en néo natalité ou dans les premiers jours de naissance) permet une prise en charge rééducative précoce. Ils existent des signes qui permettent de détecter une surdité congénitale :

  • L’absence de réaction aux bruits,
  • Le retard dans l’apprentissage de la parole,
  • Les troubles du comportement,
  • Les difficultés scolaires.

La maladie de Ménière

La maladie de Ménière est à l’origine des vertiges intenses et rotatoires chez les personnes souffrantes de surdité. La plupart du temps, ces crises de vertige durent une vingtaine de minutes ou une heure et s’accompagnent de nausées, de vomissements, d’une baisse de l’audition, des acouphènes. Avec le temps, cette maladie évolue vers des lésions chroniques du labyrinthe et elle cause des vertiges chroniques, des troubles de l’équilibre permanents et une augmentation de la surdité.

Les traitements ototoxiques et les médicaments

Les traitements chimiques et les médicaments peuvent être toxiques pour les oreilles de façon temporaire ou définitive. Ces médicaments sont les antibiotiques de la famille des aminosides, de l’acide salicylique, des traitements pour le cancer (chimiothérapie), etc.

En cas de problèmes auditifs et lorsque vous désirez consulter un audioprothésiste pour un traitement, rendez-vous dans les locaux de VERIN AUDITION.

 

 


Retour à la liste